Français
Brezhoneg
English
Deutch
Brest Terres Océanes
facebook
flickr
Twitter
Pinterest
Panoramio
Instagram

Patrimoine maritime

Le port :

Depuis la passerelle du Croaë, vous apprécierez vous promener jusqu’à la pointe Sainte Barbe en longeant le port du Conquet d’où vous aurez une superbe vue panoramique sur la ria. Le port du Conquet est à la fois un port commercial grâce aux liaisons maritimes vers les îles, un petit port de plaisance (250 mouillages) et bien sûr un port de pêche (fileyeurs et caseyeurs, 25 bateaux). Le port de pêche du Conquet est géré depuis 2007 par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Brest, il est surtout réputé comme port crabier mais ses activités sont variées : pêche aux lottes, raies, barbues, turbots, etc. Au port du Conquet, vous trouverez la Station Nationale de Sauvetage en Mer (la SNSM), la gare maritime, et vous pourrez acheter directement du poisson auprès de quelques pêcheurs conquétois à leur retour de pêche.

La route des phares :

Il y a trois phares dans la commune du Conquet. Le plus ancien, et sans doute le plus célèbre, est celui de Kermorvan. Celui-ci est entré en activité le 1er juillet 1849, et est chargé de guider les navires dans le chenal du Four. Ce phare a la forme d’une tour carrée d’une vingtaine de mètres. Télécontrôlé depuis Brest, il ne se visite pas. Il a pour particularité d’être le phare à terre le plus occidental de France. La portée de sa lumière est de 22 miles. Le phare des Pierres Noires, d’une hauteur de 35 mètres, est allumé pour la première fois en 1872 (construit entre 1867 et 1871). Il est situé sur un rocher isolé au large de la pointe Saint Mathieu. Il ne se visite pas. Le troisième feu (phare fixe) du Conquet est celui de Lochrist. Electrifiée en 1939, cette tour octogonale de dix-huit mètres est dotée d’un feu de direction à occultation blanche et a une portée de 23 miles. Il se visite exceptionnellement durant les Journées européennes du Patrimoine fin septembre et durant l’une des « randonnées nature » de l’été organisée par le bureau d'information touristique.

  Découvrez la Brochure Phares et Balises en Iroise du Parc Marin d'Iroise. Cliquez sur le lien ci-dessus pour télécharger la brochure au format PDF. La passerelle du Croaë :

Elle permet de traverser la ria du Conquet, elle a été construite en 1950. Autrefois, il fallait attendre la basse mer pour pouvoir traverser la ria à pied. Une première passerelle en bois avait été construite par l’armée allemande pendant l’occupation, bien sûr le bois s’est très vite décomposé. L’utilisation du béton a donc été préférée en 1950. En traversant la passerelle, ne manquez pas de lire les panneaux explicatifs concernant le patrimoine naturel de la ria.

Le quai du Drellac’h :

Ce quai était autrefois une rue bordée de chaque côté de maisons à escaliers extérieurs et cela jusqu’à la construction des cales en 1836-1838. En descendant vers le quai et en le longeant, vous admirerez plusieurs vieilles maisons remarquables. A ne surtout pas manquer : la fête du quai du Drellac’h « Pleins feux sur le Conquet » fin juillet (concerts et feu d’artifice musical).

Les pierres à davier :

Au XIXe s. la récolte du goémon est une activité importante au Conquet : on le récolte, on l’étale pour le faire sécher, on le stocke puis on le brûle dans des fours à soude pour en extraire l’iode et divers produits chimiques. Le long de la côte conquétoise en remontant depuis Saint Mathieu, vous pourrez découvrir des vestiges témoignant de cette activité. Au Conquet, il n’était pas facile d’avoir accès aux grèves avec les charrettes et les chevaux pour ramasser le goémon car la grande partie de la côte est bordée de hautes falaises. De ce fait, les paysans trouvèrent un moyen ingénieux de ramasser le goémon grâce aux pierres à davier. Ces bâtis disposés sur le bord des falaises étaient destinés à remonter les charges de goémon (40kilos) prélevées sur l’estran. Au Conquet, vous trouverez d’anciennes pierres à davier entre Penzer et Porsliogan, avec une forte présence autour de la Grève Bleue.

L’ancienne usine d’iode :

A Poulconq, à l’entrée du centre-ville, juste en face de la ria du Conquet, vous remarquerez un grand bâtiment de granit, brique et schiste. Ce bâtiment datant de 1829 est l’ancienne usine Tissier. Cette usine est la première usine ouverte au Conquet pour la production industrielle de l’iode. Le goémon, récolté par les habitants des communes voisines sur la côte et sur les îles, était séché et brûlé sur place dans les fours pour être transformé en pains de soude. Ces pains étaient ensuite apportés à l’usine puis transformés en iode. 5 à 6 tonnes de goémon frais fournissaient 200 kilos de soude, puis de 2 à 3 kilos d’iode. Par la suite, le progrès industriel a obligé l’usine Tissier à fermer, et les algues, désormais récoltées par des navires goémoniers, sont traitées par des usines hors du Conquet.

Office de Tourisme Le Conquet

Parc de Beauséjour

29217 Le Conquet

Téléphone : 02 98 89 11 31

courrier@leconquet.fr

Météo Le Conquet

météo
13°
10°
Mercredi 13°  11°
Jeudi 14°  11°
tiempo.com  +info

ACTUALITÉS

Téléchargez nos brochures

Découvrez les iles

Le Conquet en famille


Nous contacter

Le Conquet zone bleue

Office de Tourisme
Ville Le Conquet
Pavillon Bleu
Station Verte
Ville et Villages Fleuris
Famille Plus
Port Interet Patrimonial
Tout commence en Finistère